Fer à beton
faïence, émail
2016

(...) , des fers à béton torsadés réalisés en céramique sont exposés sur des étagères. Isolés de toute structure d’ensemble, à la façon des tableaux, leur désactivation induit une forme d’attente, un temps suspendu.
"Loin de la colonne antique dont les romantiques ont pu faire leur modèle, la ruine contemporaine est le miroir d’un présent qui contemple, non sans frissons, son propre espace déserté, rendu à la vie des choses" écrit Diane Scott. Les fers à béton forment surtout un vide, une vacance devenue tangible (...)

Marguerite Pilven, janvier 2016 (extrait du Communiqué de presse pour l'exposition Iron Palm)

2 Revue Vacarme, Diane Scott, Nos ruines, 26 juin 2012. www.vacarme.org